Imprimir

Des produits de première nécessité distribués par Aide Rural aux populations de Dschang(Lingang)

Escrito por Super Utilisateur. Posted in Publications

La vente promotionnelle des biens de grande consommation organisée par cette association a comblé les populations du village Lingang, groupement Foto dans la Commune de Dschang. Carrefour Lingang, au dessus de la cascade du même nom, sous des aires de musique distillée par la sonorisation tenue des mains de maître par l'artiste musicien Docteur Nico, les femmes et les hommes en rangs se pressent devant les volontaires de Aide Rural. Il faut d'abord se faire enregistrer, ce qui donne droit à l'obtention d'un passeport, et en suite passer acheter le produit de son choix. Ici, on ne peut pas vendre plus de deux kilogrammes de riz, plus de deux litres d'huile de palme, ou plus de deux litres de pétrole, ou encore plus de deux morceaux de savons à un même individu.  Cette décision vise à décourager ceux ou celles qui pourraient ambitionner de se ravitailler ici, pou aller revendre au village.

C'est la Mission de Régulation des Approvisionnements des Produits de grande consommation (MIRAP) d'un autre genre. Tandis que l'officielle opère depuis peu dans la capitale politique du pays, l'autre, celle "informelle", Aide Rural se préoccupent du sort des populations des villages.


On connaissait l'association d'intervention contre le dénuement et l'exode rural (Aide Rural) pour sa détermination à mettre l'informatique à la portée de tous dans la Menoua où elle opère depuis quelques années déjà. Le week-end dernier, précisément Dimanche le 4 décembre, cette association a dévoilé une nouvelle dimension de son existence. Aider les populations des zones rurales ) accéder, en déboursant moins de la moitié des prix officiels pratiqués sur le marché, les denrées de premières nécessité.

"C'est un jour de marché spécial pour notre village. Si cela pouvait se répéter... Vous reviendrez quand?", Tégni David affiche plus de 65 ans. Il a  effectué le déplacement du carrefour Lingang choisi pour accueillir la caravane  et a pu se ravitailler, comme les nombreuses autres personnes. " J'ai acheté un peu de tout ce qu'il y avait à vendre: le cube maggie, le pétrole, l'huile de palme, le riz, le savon. Dieu doit vous aider afin que vous revieniez un autre jour. D'ailleurs, le dieu de Lingnag qui vous a escorté jusqu'ici veillera à ce que vous reveniez une autre fois".

Les populations du village Lingang, groupement Foto, dans la Commune de Dschang n'oublierons jamais la journée du dimanche 4 décembre 2011. Elles ont reçu la caravane Aide rural de la distribution des denrées de premières nécessité. Près d'une centaines de femmes et hommes ont ainsi pu se ravitailler  en riz, huile de palme, pétrole et cube maggie, et à moindre coût.

"On est venu à la réunion nous porter la bonne nouvelle. La fête de noël est tombé un peut plus tôt cette année. Beaucoup de personnes parmi nous n'avaient pas leur carte d'identité sur elles; c'est pourquoi tout le monde n'est pas encore ici. Vous savez, ce n'est pas facile d'arriver ici pour les plus âgés", témoigne une maman qui n'a pas souhaité afficher son nom.

Une grand-mère, courbée et s'appuyant  péniblement  sur sa canne témoigne : "Moi, j'ai acheté le pétrole, juste un litre de pétrole. Vous savez, c'est très important. Pour moi je n'ai pas de commentaire à faire, parce qu'il faut être chanceux pour que ça vienne vous trouver à la maison, c'est toujours un avantage.  Moi, je ne vais plus au marché à cause de mon âge. Je suis bien fatigué. Je regrette de n'avoir pas eu suffisamment d'argent pour acheter aussi un morceau de savon et de l'huile de palme. Ils reviendront, mon fils?".

Les villageois se sont pressées devant les comptoirs, et en moins de quatre heure d'horloge, tout a été ravagé.  Les retardataire se sont mordus les doigts, n'ayant pas pu se faire servir. Contrairement à eux, quelques uns parmi les premiers personnes à arriver sur les lieux ont pu acheter de toutes les denrées disponibles. Les uns et les autres observent cette opération comme un trophée gagné et que le village devra tout faire pour conserver. " C'est un grand jour. C'est une grande fierté pour le village tout entier. L'engouement des uns et des autres le montre déjà. Comme vous le savez, sur le marché vous avez votre litre d'huile à 700 francs CFA, et ils vous le donnent ici à 350 francs. Vous avez le morceau de savon à 150 francs alors qu'il coûte 250 francs sur le marché, le litre de pétrole ici vous est servi à 250 francs, contrairement au marché où vous devez débourser 400 francs, et que dire du kilogramme de riz vendu ici à 250 francs au lieu de 400 francs CFA comme au marché. Vous voyez, c'est un geste de bonne volonté qui mérite d'être encouragé. Ce qui se passe ailleurs se passe aussi déjà à Lingang, grâce à Aide rural", explique Thomas Tapi Mali, un fonctionnaire des enseignements secondaires arrivé au village pour le week-end.

Sans pour autant accuser qui que ce soit, il y en a qui sont rentré le panier vide: "Je n'ai rien acheté. Je ne savais pas que Papa Noël est ici. Je suis juste de passage et je découvre que les gens font de bonnes affaires. C'est cadeau, mais je regrette de ne pas pouvoir me ravitailler moi aussi. Je n'ai pas ma carte d'identité avec moi. Ce que je dois dire aux organisateurs, c'est que pour la prochaine fois le message doit atteindre aussi Meffet. Personne n'ai au courant chez-nous. L'information est resté à Lesse. Ce n'est pas normal",  dénonce Hélène Tsafack visiblement bien déçue.

Pour avoir accès au produit, il suffisait d'acheter une carte de l'association à 100 francs CFA. Une carte à bien conserver car, elle sera toujours exigée chaque fois que l'association viendra proposer des produits de première nécessité aux populations. L'on annonce la prochaine caravane à Bafou (Commune de Nkong-Zem), en janvier 2012.

paru dans www.sinotables.com le lundi 05 décembre 2011
FaLang translation system by Faboba